Le Haut Tonkin (1) : La Pan Tan

Publié le 12 Décembre 2019

Le haut Tonkin est la région limitrophe de la Chine, la plus au nord du Vietnam.

Pour remonter de l'île de Cat Ba, nous emprunterons successivement un bus, puis un ferry, puis un nouveau bus jusqu'à Hanoï. De là nous traverserons la ville pour sauter dans un bus-couchette qui nous déposera vers 2h30 du matin au village de Mu Can Chai (ne cherchez pas sur la carte !). Ensuite la famille qui nous héberge viendra nous chercher en moto pour nous transporter avec nos sacs à dos sur des chemins pentus et étroits jusque chez eux à environ 15 kilomètres de là. Ouf! nous sommes arrivés ...  

Le lieu-dit situé en pleine montagne se nomme La Pan Tan. Il n'y a en fait qu'une seule maison. A notre réveil, nous découvrons un paysage de collines. Nous sommes isolés et la famille qui nous accueille dans un confort très basique (surtout les sanitaires !) est sympathique. Le petit-déjeuner se prend sur la "terrasse", il fait beau, tout va bien.

Ces quelques jours, parmi ces gens simples, fut un de nos meilleurs souvenirs. Le calme de la campagne seulement troublé par le chant matinal des coqs, le paysage vallonné, la nourriture délicieuse, les rencontres inattendues et la gentillesse de nos hôtes ont contribué au plaisir de ce séjour.

 

 

 

notre hébergement à La Pan Tan
notre hébergement à La Pan Tan

notre hébergement à La Pan Tan

Le Haut Tonkin (1) : La Pan Tan
Le Haut Tonkin (1) : La Pan Tan
Le Haut Tonkin (1) : La Pan Tan

Immédiatement nous nous sommes sentis bien dans ce lieu solitaire parmi cette famille attachante. Le soir nous dînions ensemble de copieux plats vietnamiens arrosés de nombreux verres d'alcool de riz. Et nos hôtes nous ont divertis en jouant des instruments de musique locaux et en chantant des romances ... auxquelles nous n'avons strictement rien compris.

 

Le Haut Tonkin (1) : La Pan Tan

Nous avons beaucoup randonné dans la campagne environnante. Nos escapades nous ont menés au hasard vers des villages isolés. L'accueil était chaleureux. Dans tel village, c'est le "maire" et ses amis qui nous offrent le thé. Nous ne nous comprenons pas mais les sourires et les poignées de main scellent l'amitié. Ailleurs, nous arrivons en plein milieu d'une fête locale. Des jeux sont organisés auxquels on nous invite à participer : un grand cercle à la craie par terre, un bambou tenu à chaque extrémité par un concurrent. Le jeu de force consiste à pousser l'adversaire hors du cercle. Et ce ne sont pas les femmes les moins fortes ! Puis dans une salle, un couple chante une longue mélodie en se répondant l'un l'autre. Nous avons l'impression que les paroles sont improvisées et que tout l'art consiste à inventer des répliques mélodieuses.

 

Le Haut Tonkin (1) : La Pan Tan
Le Haut Tonkin (1) : La Pan Tan
Le Haut Tonkin (1) : La Pan Tan
Le Haut Tonkin (1) : La Pan Tan
Le Haut Tonkin (1) : La Pan Tan
Le Haut Tonkin (1) : La Pan Tan
Puis vient le temps des adieux. Nos hôtes nous redescendent en moto jusqu'au village d'où nous reprendrons un bus local.
Puis vient le temps des adieux. Nos hôtes nous redescendent en moto jusqu'au village d'où nous reprendrons un bus local.

Puis vient le temps des adieux. Nos hôtes nous redescendent en moto jusqu'au village d'où nous reprendrons un bus local.

Rédigé par alain pont

Publié dans #Vietnam, #Tonkin

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article