Palimpseste

Comme ces vieux parchemins grattés, effacés, poncés sur lesquels sont encore visibles quelques traces du récit ancien, et que l'on a recouvert d'une nouvelle aventure, je n'ai connu de ton passé que les vestiges discrets de ta glorieuse vie. 

Lourd à porter le vide de ton absence. Pourrais je guérir de toi ?

Alors je reste là au bord de notre passé, silencieux et abandonné.

Me reste les regrets de ton éternelle présence.

Rédigé par Sakado18

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :