Banteay Chhmar : le temple secret (25 & 26 janvier 2018)

Publié le 12 Février 2018

Il y a des lieux magiques, des lieux méconnus qui sont tout en douceur et quiétude. Des lieux dont on a à peine envie de parler tant on voudrait les garder secret.

Banteay Chhmar et le temple du même nom se situent tout au nord du Cambodge à quelques kilomètres de la frontière thaïlandaise. Pour aller sur place il faut prendre un bus jusqu'à Sisophon puis de là prendre un tuk-tuk qui pendant une heure et demie vous fera avaler beaucoup de poussière avant de vous déposer devant la maison communautaire de ce modeste village campagnard.  

Mais l'effort est amplement récompensé. Aucun touriste, un hébergement simple chez l'habitant avec le minimum de confort, exactement comme j'aime, des repas sobres et bons préparés dans le local communautaire, le tout géré par une structure très bien organisée et très efficace. Cette retraite me convient parfaitement.

Le village de Banteay Chhmar et mon hébergement Le village de Banteay Chhmar et mon hébergement
Le village de Banteay Chhmar et mon hébergement

Le village de Banteay Chhmar et mon hébergement

Mes premières visites sont pour les temples secondaires. Ils sont situés aux points cardinaux du temple principal et à l'extérieur des remparts et des douves dont la longueur totale est de 9 kilomètres.

Je ne vais pas publier les photos de tous ces temples. Certains sont en très mauvais état et envahis par une végétation luxuriante qui les recouvre et les détruit. C'est en les découvrant qu'ils révèlent leur charme discret et romantique. Voici donc simplement quelques photos  de certains d'entre eux selon un choix totalement arbitraire !

Temple Taprohm
Temple Taprohm

Temple Taprohm

Temple Ta Nem

Temple Ta Nem

Temple Samnang Tasok

Temple Samnang Tasok

Mais le morceau de choix est l'immense temple principal. C'est un régal de pénétrer dans l'enceinte déserte et ensoleillée (oui, il fait toujours aussi chaud !) et de découvrir en solitaire cette merveille.

Les temples de Banteay Chhmar sont l'oeuvre du roi Jayavarman VII, celui dont la statue est au Musée National de Phnom Penh (1181-1219), grand bâtisseur de l'empire Khmer. 

Le temple est cerné par un plan d'eau. On y pénètre par quatre "portes" situées aux quatre points cardinaux. La vaste enceinte est là aussi envahie par la forêt. Les bâtiments sont partiellement effondrés. Pour certains il ne reste qu'un amas de gros blocs. 

La façade extérieure du mur du temple est décorée de 2000 m² de sculptures et de bas-relief représentant des scènes de la vie quotidienne et les guerres du Roi. Ces sculptures sont d'une grande finesse et dans un état de conservation remarquable.

Une des quatre entrée du Temple Banteay Chhmar

Une des quatre entrée du Temple Banteay Chhmar

Les bas-relief de Banteay ChhmarLes bas-relief de Banteay Chhmar
Les bas-relief de Banteay ChhmarLes bas-relief de Banteay Chhmar
Les bas-relief de Banteay ChhmarLes bas-relief de Banteay Chhmar
Les bas-relief de Banteay ChhmarLes bas-relief de Banteay Chhmar

Les bas-relief de Banteay Chhmar

Banteay Chhmar : le temple secret (25 & 26 janvier 2018)
Banteay Chhmar : le temple secret (25 & 26 janvier 2018)
Avalokiteshvara aux 32 bras

Avalokiteshvara aux 32 bras

Apsara sans tête, victime des pilleurs de temples

Apsara sans tête, victime des pilleurs de temples

Banteay Chhmar : le temple secret (25 & 26 janvier 2018)Banteay Chhmar : le temple secret (25 & 26 janvier 2018)
Banteay Chhmar : le temple secret (25 & 26 janvier 2018)Banteay Chhmar : le temple secret (25 & 26 janvier 2018)
Sourire Khmer à l'aube

Sourire Khmer à l'aube

Rédigé par alain pont

Publié dans #cambodge, #banteay chhmar

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article