5 décembre 2010 : Opotiki

Publié le 6 Décembre 2010

Une bonne nuit et une demi-journée sur la plage et me voilà en pleine forme avec des fourmis dans les jambes .C'est pourquoi je décide de reprendre la route direction la côte Est. Tout d' abord un mot sur Havelock North, lieu de mon étape. C'est beau, c'est propre, c'est vert et fleuri, les pelouses sont parfaites, les gens beaux et souriants, chaque maison est méticuleusement entretenue, les commerces chics, les rues et trottoirs hyper clean, c'est plutôt BCBG, mais c' est bien agréable. En plus, comme il fait très beau et que la mer avec ses magnifiques plages est à quelques kilométres .... Bref Havelock North est un petit paradis que je vous recommande.

La route suit tout d'abord la côte puis traverse une région de petites montagnes,

Je suis dans une région avec une importante communauté Maori. On sent une certaine pauvreté et de la dureté dans les visages.

J'arrive à Opotiki et sur les bons conseils de mon très bon guide (Frogs in NZ !) je décide de m'arrêter au backpacker OceanHouse sur la plage de Waiotahi. Bien m'en prend car je tombe dans un petit backpacker où l' ambiance est très conviviale et où j'ai une chambre à 43 dollards (27 euros) qui donne directement sur la plage. De mon lit, j' ai une vue imprenable sur le Pacifique.

Je décide d' aller faire une longue baignade sous le soleil.

En revenant tous les autres hôtes du backpacker viennent me souhaiter la bienvenue. C' est très sympa.  Il y a :

- un vieil anglais de 85 ans qui vient passer tous les ans les 4 mois d'hiver en Nouvelle -Zélande.

- une famille australienne (la quarantaine) avec deux enfants en vacances

- une jeune italienne  de 22 ans

- une jeune belge flamande

- 3 jeunes américains

- deux jeunes allemandes.

Quand nous préparons chacun notre repas, l' ambiance est très joyeuse !

 

225

226

 La vue depuis mon lit dans le backpacker d'Opotiki

 

Rédigé par alain.pont.over-blog.com

Publié dans #opotiki, #havelock, #Nouvelle Zélande

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article