14 octobre 2013 : le parc national de Ranomafana

Publié le 20 Novembre 2013

De la côté est de Madagascar, nous devons remonter sur Fianarantsoa pour pouvoir ensuite continuer notre descente vers le sud de l'île.

Nous progressons dans un paysage de petites montagnes verdoyantes recouvertes de forêts d'arbres du voyageur. L'arbre du voyageur est trois fois utile : il fournit de l'eau pure aux voyageurs assoiffés, ses feuilles couvrent les cases, et son bois est utilisé pour les parois.

Beaucoup de monde marche le long de la route : des enfants allant à l'école, ou transportant du bois, des éleveurs livrant leurs troupeaux de zébus à la ville voisine, des paysans se rendant aux champs avec leurs outils sur l'épaule, des femmes couvertes d'un chapeau ou se protégeant du soleil avec une ombrelle et enfant dans le dos.

Nous nous arrêtons pour visiter le parc national de Ranomafana. Après avoir acquitté le droit d'entrée et loué les services d'un guide (obligatoire), nous partons en randonnée dans ce beau parc boisé. Je croise les doigts en espérant voir des lémuriens. Effectivement bientôt le guide s'arrête et me fait escalader en silence une raide colline à travers la dense végétation de la forêt tropicale. Et, miracle, un couple de lémuriens est en train de déjeuner !

14 octobre 2013 : le parc national de Ranomafana
14 octobre 2013 : le parc national de Ranomafana
Un caméléon

Un caméléon

Le parc de Ranomafana

Le parc de Ranomafana

En fin de soirée, lors de notre arrivée à Fianarantsoa, je visite avant la nuit, car dès la nuit tombée, il est déconseillé de sortir pour des raisons de sécurité, la vieille ville qui est à peu près le seul quartier présentant un petit intérêt dans une ville malgache !

14 octobre 2013 : le parc national de Ranomafana
14 octobre 2013 : le parc national de Ranomafana
Vue de Fianarantsoa

Vue de Fianarantsoa

Rédigé par alain pont

Publié dans #madagascar, #lémurien

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article