Vallée de l'Iya (6 au 9 novembre 2017) : et au milieu coule une rivière ...

Publié le 2 Décembre 2017

Il est difficile d’accéder dans ces vallées secrètes et légendaires. Il faut prendre trains, bus puis demander à la guest-house de venir vous chercher en voiture. Mais l'effort est récompensé et nous passerons quelques jours délicieux dans ce coin spectaculaire mais complètement paumé et oublié du Japon .

Pour franchir les profondes vallées de ces montagnes, les anciens ont construit des ponts de lianes tressées, suspendus à une dizaine de mètres au dessus des torrents, et dont les traverses en bois sont suffisamment espacées pour impressionner quelqu'un sujet au vertige. Ces ponts ont été construits au XIIème siècle ... mais consolidés depuis !

 

Pont de lianes Kazura bashi
Pont de lianes Kazura bashi

Pont de lianes Kazura bashi

A proximité, une belle cascade et aussi des petits vendeurs de brochettes de poisson. Peu appétissantes mais plutôt bonnes !

Vallée de l'Iya (6 au 9 novembre 2017) : et au milieu coule une rivière ...
Vallée de l'Iya (6 au 9 novembre 2017) : et au milieu coule une rivière ...

Le jour suivant, nous prenons un bus pour parcourir sur une route tortueuse et spectaculaire les 25 kilomètres jusqu'au village d'Ochiai, où du fond de leurs montagnes, les habitants tentent de conserver leurs traditions.

Lorsque nous revenons à l'arrêt du bus le soir, nous constatons dépités que nous nous sommes trompés dans le déchiffrement en japonais des horaires. Il faut dire que les indications ne sont pas traduites et que nous n'avons pas su interpréter la différence entre jours ouvrés et jours fériés. Zut ! la nuit tombe et nous sommes loin de nos bases, vraiment au milieu de nulle part. Heureusement en levant le pouce, un sympathique japonais nous redescendra à notre guest-house. 

Village d'Ochiai (Remarquez l'épaisseur des toitures en chaume de paille de riz)
Village d'Ochiai (Remarquez l'épaisseur des toitures en chaume de paille de riz)
Village d'Ochiai (Remarquez l'épaisseur des toitures en chaume de paille de riz)

Village d'Ochiai (Remarquez l'épaisseur des toitures en chaume de paille de riz)

Le troisième jour, nous décidons de faire une longue balade dans la montagne qui resplendit sous les couleurs de l'automne. 

Au sommet du col, il y a un onsen (bain japonais) qui est sans conteste le plus magnifique de ceux que nous ayons fréquentés. Pour y accéder il faut emprunter un funiculaire qui nous descend au fond de la vallée, le long du ruisseau. Là, nous découvrons un bassin d'eau thermale, à température idéale (40°) et ouvert sur la vallée. Un pur bonheur !

Vallée de l'Iya (6 au 9 novembre 2017) : et au milieu coule une rivière ...
Vallée de l'Iya (6 au 9 novembre 2017) : et au milieu coule une rivière ...
Vallée de l'Iya (6 au 9 novembre 2017) : et au milieu coule une rivière ...
Vallée de l'Iya (6 au 9 novembre 2017) : et au milieu coule une rivière ...
Vallée de l'Iya (6 au 9 novembre 2017) : et au milieu coule une rivière ...
Vallée de l'Iya (6 au 9 novembre 2017) : et au milieu coule une rivière ...

Rédigé par alain pont

Publié dans #japon, #Iya

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article