Mont Fuji (17 & 18 octobre 2017)

Publié le 20 Novembre 2017

Depuis notre départ, nous avons de la pluie, du vent, des nuages bas : pas idéal pour essayer d'apercevoir le célèbre et emblématique mont Fuji, Fuji-san en japonais.

C'est sans trop d'illusions que de bon matin nous prenons le bus à la gare de Shinjuku de Tokyo. Lorsque nous arrivons à Kawaguchi-ko, petit village au pied du mont, nous sommes tout autant pessimistes. Nous déposons nos sacs à dos à l'excellente auberge de jeunesse K's et partons à pied visiter le musée Itchiku Kubota consacré aux kimonos. Il est interdit de photographier ces véritables oeuvres d'art. Dommage !

En chemin, nous nous arrêtons déjeuner dans un petit restaurant traditionnel.

Mont Fuji (17 & 18 octobre 2017)

Il faut croire que les Dieux du Fuji-san ont pris pitié de nous ! Le lendemain matin, à notre réveil, brille un grand soleil dans un beau ciel bleu. Encore dans les limbes du sommeil, nous courons comme des fous pour profiter de ce beau temps inattendu.

Fuji-san culmine à 3776 mètres. Pour l'admirer, nous empruntons un funiculaire qui grimpe sur une colline face au mont. Effectivement nous avons une vue splendide et restons longtemps à admirer son cône presque parfait. 

Mont Fuji (17 & 18 octobre 2017)
Mont Fuji (17 & 18 octobre 2017)

Nous fonçons ensuite au magnifique (eh! oui, encore plus superbe que le précédent mais bien moins beau que le prochain !) temple Sengen-jinja qui est perdu au milieu d'une forêt d'immenses cèdres séculaires. Nous remontons une longue allée de lanternes. Un grand torii marque l'entrée sur le site.

Le lieu est envoûtant. Le temple principal sous ce beau soleil et au milieu du silence de la forêt est paisible. De nombreux petits temples secondaires l'entourent. Nous nous attardons en flânant doucement. Les volumineux fûts des cèdres sont ceints de grosses cordes en paille de riz. Peu de monde. Le lieu est magique.

Une petite fille en habit traditionnel, avec ses parents, est présentée au prêtre, peut être pour un baptème.

Le temple Sengen-jinja
Le temple Sengen-jinja
Le temple Sengen-jinja
Le temple Sengen-jinja
Le temple Sengen-jinja
Le temple Sengen-jinja
Le temple Sengen-jinja

Le temple Sengen-jinja

Avant d'aller visiter une distillerie de saké, et de participer à une dégustation, nous nous offrons un petit gâteau local fabriqué au bord de la rue avec de la farine de riz et fourré avec une pate de haricots.

Mont Fuji (17 & 18 octobre 2017)

Rédigé par alain pont

Publié dans #Japon, #Fuji

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article