25 novembre 2011 : Rapa Nui (Ile de Pâques)

Publié le 26 Novembre 2011

J'avais environ douze ans quand ma mère m'emmena à la Maison de la Culture assister à une conférence. Une de plus. Cette fois-ci, le sujet était l’île de Pâques dont je n'avais évidemment jamais entendu parler. J'ai encore en tête aujourd'hui l'émotion que je ressentis alors. Comment un tel lieu pouvait exister sur cette planète. Je n'avais même pas alors idée qu'un jour je pourrais m'y rendre . C'est aujourd’hui le cas. Je foule la terre de ce lieu mythique. Et je suis heureux.

L’île de Pâques que nous appellerons maintenant de son vrai nom, Rapa Nui, est une île confetti de 23 kilomètres de long sur 12 de large, située en plein milieu du Pacifique à 3800 kilomètres du Chili à l'est et 4100 kilomètres de Tahiti à l'ouest. C'est une des îles les plus isolées au monde.

Je passerai sur son histoire dramatique faite de génocide, déportation, guerre et pour couronner le tout, épidémie de variole meurtrière.

Maintenant quelques définitions : Les "Moai" sont les célèbres statues en pierre qui se dressent sur cette île. Elles sont normalement toutes tournées vers l'intérieur des terres sauf un groupe de 7 qui regardent l'océan. Ces moais sont coiffés d'un "pukao", sorte de chapeau rond en pierre rouge. Ils sont installés sur des autels sacrés en pierre, les "ahu". Les moais sont censés puiser l'energie de la terre pour la redistribuer aux populations. C'est bien possible. Et c'est pour cela qu'ils sont dirigés vers l'intérieur de l'île. Les 7 qui regardent l'océan représentent les fils du premier roi de l'île. Ils regardent l'océan et la Polynésie d'où viennent leurs ancêtres.

Les moais peuvent avoir différentes hauteurs : d'un peu plus d' un mètre au début de leur conception et jusqu'à presque 10 mètres pour les derniers. Leur transport depuis les carrières et leur érection ne font en rien appel au surnaturel. Il a été prouvé qu'avec beaucoup de temps et un peu d'astuce tout était parfaitement réalisable. Et de plus pour ceux que j'ai déjà vus , leur "force" est dans leur attitude et leur regard.

Après un vol de 4 heures depuis Santiago, j'arrive et suis accueilli par un collier de fleurs que l'on nous offre. Il y a pire accueil ! Je suis hébergé à la "capitale" Hanga Roa, aux cabanas Inaki Uhi : www.inaki-uhi.cl

C'est un endroit parfait au milieu des fleurs et des palmiers. Je fais une longue balade le long de l'océan et découvre enfin mes premiers moai.

Emotion garantie ...

 

IMGP1648

IMGP1649

Mon hébergement à Hanga Roa

IMGP1653

La côte à Hanga Roa

IMGP1660

Le port 

IMGP1656

Une fleur de l'Ile de Pâques

IMGP1659

Moai à Hanga Roa

IMGP1663

IMGP1664

Moai sur le site de Ahu Tahal

IMGP1667

Sur le même site moai coiffé d'un pukao

IMGP1668

Sur le même site alignement de moai avec Ahu

IMGP1669

Moai sur un autel avec un pukao et les yeux

IMGP1670

Le même moai vu de profil avec l'Océan Pacifique 

 

Rédigé par alain pont

Publié dans #ile de paques, #rapa nui, #hanga roa, #Chili

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article